Groupe francophone 2018-03-06T22:44:36+00:00

Actualité

La SSR, un service public indispensable

Le Réseau de Réflexion Romand prend position en faveur de la SSR, un service public qu’il considère comme indispensable dans le paysage médiatique helvétique. Ce texte présente les arguments à la base de cette prise de position et se veut une contribution au débat sur l’avenir et les enjeux des médias du service public.

En savoir plus

Daniel de Roulet : Technologie et émancipation

Depuis les Lumières et le mouvement des Encyclopédistes, la question est: la technique nous aide-t-elle à nous émanciper, à faire de chacun de nous un être autonome et qui pense par lui-même? Accessoirement, la question que je me pose est : est-ce que le métier d’écrire que j’ai choisi est aussi une technique qui m’aide à répondre à cette question des Lumières?

En savoir plus

Quelle suite faut-il donner à la réforme des retraites ? Le défi pour la Suisse progressiste

Dans une contribution, le comité élargi du Réseau de réflexion (Denknetz Kerngruppe) a étudié la question suivante : comment la Suisse progressiste peut-elle rentrer dans le débat politique à la suite du refus de la réforme des retraites 2020 et de quelle manière est-il possible de rassembler les forces ? Il plaide pour une discussion ouverte au sein de la gauche en vue d’un congrès largement soutenu sur la réforme des retraites en automne 2018. Le réseau de réflexion est prêt à participer à l’organisation d’un tel congrès.

Contribution à la discussion sur la réforme des retraites après le non du 24.9.17

Livres

Qui sommes-nous?

L’association « Réseau de réflexion » a été fondée en 2004 à Zurich par des personnes émanant des milieux de la recherche et des sciences, des mouvements sociaux et de la politique. Elle compte en 2018 environ 1400 membres dont une centaine s’engagent dans les commissions, groupes de rédaction, groupes régionaux et organes du Réseau de réflexion. Très nombreuses sont les personnes qui collaborent ponctuellement. Ce thinktank de gauche est un forum d’échange d’idées concernant les sujets actuels de la politique économique, sociale et de l’emploi. La liberté, l’égalité et la solidarité sont ses valeurs fondamentales. Le Réseau de réflexion observe dans la société des inégalités sociales croissantes et une tendance à la désolidarisation. Il cherche à mieux comprendre les mécanismes de ces dynamiques et à explorer et à débattre d’alternatives. Tout en s’interdisant une implication directe dans l’activité politique de tous les jours, il essaie de produire de la matière intellectuelle solide, réfléchie et pratique à l’intention de la politique, des syndicats et du public intéressé. Il ne reconnaît aucune limitation théorique dans ses domaines de réflexion. Toutefois, il se limite à traiter certaines thématiques. Les discussions et le développement d’un projet dans un domaine donné peuvent durer un certain temps pour permettre des résultats solides.

Les membres de l’association mettent leurs connaissances respectives en commun et produisent, dans différents groupes thématiques, des synthèses et des expertises nouvelles publiées notamment dans les canaux de l’association. Le Réseau de réflexion permet d’approfondir des thématiques sociopolitiques importantes non seulement d’un point vue pratique mais aussi théorique.

Le groupe francophone se réunit depuis mai 2015, généralement à Lausanne. Il dispose de ressources et de temps beaucoup plus limités que les groupes germanophones. Partant, il essaie d’exprimer un point de vue qui peut être spécifiquement romand sur des sujets traités par ailleurs dans le Réseau de réflexion. De même, il se positionne sur des thèmes qui lui semblent importants mais qui ne sont pas encore traités par le Réseau de réflexion.

Sujets du groupe francophone traités jusqu’ici: Service public, Médias et Service public, Démocratie, Démocratisation du travail et de l’entreprise, Les coopératives de production, Croissance/décroissance, Les machines intelligentes, Big Pharma, Soins de longue durée, Fédéralisme.

La page allemande présente les membres du secrétariat, du comité et des différents groupes et commissions.

En savoir plus

Membres collectifs